Bonjour, suite à nombreuses conversations à propos de la place prépondérante de la vidéo dans les médias sociaux et sur l’abondance d’information qui y circule, je vous propose mon nouveau blogue sur le sujet. Celui-ci se veut une chronique éditoriale supplémentaire sur ce métier qui m’occupe depuis près de vingt ans, celui de la production vidéo.

Soyez sans crainte, je ne vous parlerai pas de formats de caméras, de compression de fichiers, de températures de couleurs ou de choix de lentilles…

L’idée est plutôt de vous partager quelques informations, perceptions et commentaires sur cet outil de communication formidable qui connait chaque année une croissance exponentielle.

Tout de même, selon les sources consultées, Facebook évaluerait sa clientèle entre 1,3 et 1,7 milliards d’utilisateurs actifs par mois et Youtube suit de très près, avec plus de 1,5 milliard d’utilisateurs.

Au Canada en janvier 2017, 91 % des citoyens sont des utilisateurs du web. Donc la vie sur le web fait partie du quotidien et la vidéo sur le web est partout.

Depuis que nos téléphones sont dotés de bonnes caméras, c’est maintenant très facile de produire des séquences vidéos sur tout de qui nous entoure.

Le problème, s’il en est un, n’est pas l’outil, mais le langage. Et quand ce langage devient le message… et le message de l’entreprise ou de l’organisme, son impact est plus important que la vidéo du chat.

Si chacun est capable de filmer tout et n’importe quoi, parfois même de façon artistique ou élégante, il en est autrement quand vient le moment de créer une histoire, communiquer une information ou de livrer un message clair.

La vidéo de communication ou de formation est une discipline très pointue où se retrouve le meilleur et le pire. Certains films d’entreprises sont de vrais bijoux de communication. Les meilleurs films produits par des grandes entreprises ont été créés par des équipes expérimentées de scénaristes, de stratèges et de réalisateurs. D’autres, plus modestes, filmés avec peu de moyens présentent de façon simple des témoignages touchants qui émeuvent ou informent adéquatement le téléspectateur.

Cependant, on a souvent l’impression que l’on veut filmer pour filmer. On veut une vidéo, parce que c’est comme ça, parce que tout le monde en produit, parce qu’il faut bien alimenter la bête du web. « Plus de gens en mangent parce qu’elles sont plus fraîches et elles sont plus fraîches parce que plus de gens en mangent. » Les plus vieux d’entre vous se rappelleront cette excellente campagne des saucisses Hygrade.

Bref la vidéo est partout et prend toutes les formes. Dans le secteur des communications d’entreprises ou sociales, la vidéo est passée en quelques années d’un rôle officiel (projet tourné aux cinq ans avec un budget important) à un outil de communication flexible et abordable, publié régulièrement. Bulletin quotidien ou hebdomadaire, la vidéo peut prendre toutes les formes; motivante, informative, de recrutement, de promotion, de vente, informative, démonstrative, explicative et tutti quanti.

J’essaierai à travers ce blogue de vous vous communiquer sans prétention quelques idées qui puissent vous aider à planifier votre prochaine vidéo. Que celle-ci traite de la mission de votre entreprise…ou de la dernière acrobatie de votre chat !

vidéo de chat ou d'entreprise